Chez les Nains Index du Forum
Chez les Nains Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Gouaram ou L'histoire Du Sadida Nain Malchanceux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chez les Nains Index du Forum -> Divers -> Role Play
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gouaram
Hyper Actif
Hyper Actif

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2007
Messages: 356
Age: 27
Sexe: Masculin
Date de naissance: 07/07/1981
Signe du Zodiaque: Cancer (21juin-23juil)
Localisation: Amayiro
Loisirs: Informatique, WebDesign

MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 16:03 (2009)    Sujet du message: Gouaram ou L'histoire Du Sadida Nain Malchanceux Répondre en citant

[HRP] Voila depuis le temps qu'on me Tazoune pour que je Post un petit RP Made In Gougou je me lance : [/HRP]

Il y a fort longtemps, tellement fort que personne ne s'en souvient plus — sauf moi bien sûr — Gouaram vint au monde. C'était un nain, né de parents nains, dans un village nain. Bon, un nain quoi.
Gouaram eut une enfance tout à fait normale pour quelqu'un de son espèce. Les premiers mots qu'il prononça furent : 'A boire !' suivi de 'Et à manger !'. Sa vie était remplie d'occupations toutes plus intéressantes les unes que les autres : il buvait, tapait sur les jeunes Boufton, buvait, jouait à chercher de l'or comme les adultes, buvait, escroquait les enfant en leur échangeant une pièce d'argent — qu'il avait trouvé au fin fond d'une mine et qui était exceptionnelle, disait-il — contre une pièce d'or, et enfin il buvait. L'ai-je déjà précisé ?

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu'à ce jour fatal, ce jour choisi par le destin...
Alors que Gouaram était encore jeune (il avait à peine 86 ans), ses parents moururent dans d'atroces souffrances, déchiqueté vivants par le Terrible Meulou.

Le village où habitait Gouaram et sa famille fut assailli par des Bworks. D'horribles bêtes poilues. Les nains se défendirent assez vaillamment, balançant sur les créatures tout ce qu'il avait à portée de main, haches, épées, chaussures, bottes de poireaux, mais malheureusement cela ne suffit pas, et bientôt ils furent submergés sous le nombre et le poids de leurs envahisseurs.

Gouaram aurait pu s'enfuir, courir très loin dans la forêt, et être recueilli par un tribu de gnomes poivrés qui lui aurait appris l'art du lancer de Nain et la recette de la tarte aux eldelweiss, et pourtant il n'en fut rien. Il décida de se battre, empoigna fermement son baton de bataille qui aurait fait s'écrouler le plus accompli des guerriers. Faut dire que son baton était long de trente centimètres, taillé dans du bois de chaise, et aussi résistant qu'un Iop en puissance. Bon, Gouaram en était fier, il portait encore les traces du terrible combat contre l'arakne qui l'avait mordu, une fois.

Il attrapa donc son baton, et courut, enragé (il était juste bourré en fait mais enragé ça rend mieux), vers le Bwork qui venait de... nan, c'est pas important ce qu'il venait de faire. Donc, Gouaram lui fonça dessus, et il lui assena un formidable coup de toute la puissance de ses bras.

'Pok' fit le baton en touchant la tête du Bwork.

'Grumpf' fit le Bwork en baissant la tête pour découvrir Gouaram qui se demandait pourquoi il ne disait pas 'Aaaaaah' plutôt.

'Sprocht'. Non, l'e Bwork n'a pas écrasé notre nain. Il l'a juste projeté contre le mur d'une gentille pichenette. Soulagé, hein ? Bon, reprenons.

Gouaram resta évanoui trois jours. Le Bwork ne l'avait pas achevé, ou alors il le pensait déjà mort. Quoi qu'il en soit, Gouaram était bien vivant, et il avait soif ! Normal pour un nain. Il fouilla donc les décombres de son village à la recherche de bière. Une fois qu'il eut bu une quantité raisonnable d'alcool — environ trois ou quatre litres —, il eut les idées plus claires. Regardant autour de lui, il réalisa ce qu'il s'était passé. Son monde s'était effondré.

Bon, il se promit de venger ses parents, et tout, et tout. Puis il décida de boire un coup pour noyer son chagrin. Manque de bol pour lui, son chagrin savait nager et il lui fallut recourir à des méthodes presque déloyales pour le vaincre. Mélanger la bière et l'hydromel, rendez-vous compte ! Ahem.

Une fois que Gouaram eut héroïquement repoussé ses larmes, il quitta son village se dirigeant il ne savait où. Du moment qu'il y aurait de l'alcool et des Elfes pour les martyriser, il ne demandait pas mieux. Malheureusement pour lui, il échoua chez les Nains Battables, où les enfants ne buvaient pas de bière et ne tiraient pas les scalps des Bwork Mage. Hé oui, c'est que notre Gouaram était encore un gamin !

Bon, il s'accommoda de sa nouvelle vie. Ses parents adoptifs n'étaient pas méchants, et il arrivait quand même à piquer dans les réserves d'alcool en faisant accuser le chien à sa place. Il grandit, se forma aux arts de la guerre avec plus ou moins de succès. Plutôt moins que plus, en fait. C'est qu'il n'avait pas de chance, notre Gouaram !

Le premier maître d'armes qui accepta de le former mourut deux jours plus tard, étouffé par un gâteau au miel. Le deuxième s'embrocha sur sa propre épée alors qu'il tentait de lui montrer un mouvement — bon, le croche-patte de Gouaram avait sans doute quelque chose à voir là-dedans. Le troisième succomba avec bravoure (il se mit à pleurer alors qu'il lui restait seulement trois doigts, établissant ainsi un nouveau record) dans un combat contre Bworkasse le dégoutant — ha le revoilà lui, je savais bien qu'il avait quelque chose à voir avec cette histoire ! Ahem.

Vint le jour béni — façon de parler, il pleuvait aussi ce jour-là, et un tremblement de terre venait de réduire en poussière une partie du pays, occasionnant quelques centaines de morts — où Gouaram rencontra la femme de sa vie. Enfin plutôt la naine de sa vie. Il fut tout de suite foudroyé par sa chevelure noire, son regard jaune hydromel, sa démarche zigzagante, et surtout, par la chope de bière qu'elle tenait à la main.

Ils se marièrent, car Gouaram était devenu un nain adulte à ce moment-là, puis ils vécurent heureux, et eurent beaucoup d'enf... Euh non, qu'est-ce que je raconte ? Ahem. Reprenons.

Ils vécurent heureux exactement dix jours. Le dixième jour, un événement inattendu fit exploser cette bulle de bonheur comme un marteau nain explose le crâne d'un Bwork. Alors qu'ils se promenaient dans la forêt, ils entendirent des bruit de combats. Se rapprochant silencieusement — juste avec quelques 'burps' et une douzaine de jurons nains parce qu'ils se prenaient les pieds dans les racines —, ils virent... des Bworks ! Les féroces créatures toujours aussi poilues et puantes étaient en train de massacrer une troupe de jeunes aventuriers.

Les deux Nains ricanèrent et passèrent quelques moments à observer le spectacle, cachés derrière un buisson — il faut croire que parfois être petit présente des avantages. Cependant ils se lassèrent rapidement et décidèrent de rentrer, décision en partie motivée par le fait qu'il ne leur restait plus une goutte de bière. Donc voilà nos deux nains qui s'éloignent de la bataille.

Et là... c'est le drame ! La compagne de Gouaram fut littéralement coupée en deux par une Epée de jet bwork perdue (si si, ça arrive). Gouaram hurla de rage et rebroussa chemin pour se précipiter sur les Bworks. Il n'avait pas d'autre arme que sa chope de bière, et il comptait bien se battre avec ça et vendre chèrement sa peau. Mais le Destin en décida autrement. Enfin, les racines de la forêt en décidèrent autrement. Il se prit le pied dans l'une d'entre elles et tomba par terre, s'assommant sur une pierre qui traînait par là et n'avait rien de mieux à faire.

Oui, Gouaram mérite bien son surnom de Malchanceux... Bref, lorsqu'il revint à lui, il faisait nuit. Et il avait soif. Pourquoi est-ce que je dis de telles évidences, moi ? Bon, il lui fallut un peu de temps pour se rappeler ce qui s'était passé. Lorsque ce fut chose faite, il laissa éclater sa douleur d'avoir perdu sa bien-aimée, et se jura de ne plus jamais, mais alors jamais, boire d'alcool. Résolution qu'il tint deux jours, établissant un nouveau record pour un nain. Ahem.

On raconte que Gouram ne réussit jamais à se débarrasser de sa malchance, et qu'il la traîne encore avec lui aujourd'hui. Cependant, depuis le jour où il a perdu l'amour de sa vie, il défie la poisse qui lui colle aux basques comme un Elfe à un tronc d'arbre. Il s'aventure dans les endroits les plus dangereux, prends part aux défis les plus risqués, boit chaque jour assez de bière pour envoyer un Bwork dans les limbes une bonne dizaine de fois, et pourtant il est toujours en vie.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Nain pour un jour, Nains pour toujours




Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 16:03 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chez les Nains Index du Forum -> Divers -> Role Play Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com